Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Avec la sécurité urbaine, les insultes ne passent pas

Peine avec sursis confirmée contre un automobiliste qui avait perdu les pédales.

10 janv. 2017, 00:16
La police de la Ville de Neuchatel a cesse d'exister. Les agents de securite urbaine ont pris le relais

Neuchatel, le 26 janvier 2015
Photo: David Marchon NEUCHATEL

L’automobiliste chaux-de-fonnier s’est excusé. A la demande de la présidente du Tribunal de police de Boudry, il s’est même tourné vers l’agent de la sécurité urbaine (archives David Marchon) de la ville de Neuchâtel et a réitéré ses excuses. Mais cette tentative de conciliation n’a pas porté ses fruits. Inflexible, l’agent a refusé de retirer sa plainte pour insultes «par respect pour l’uniforme», a-t-il précisé hier.

Ce matin du 28 octobre dernier, l’automobiliste place hâtivement son disque bleu derrière le pare-brise. En sortant d’une boulangerie il voit un agent en train de le verbaliser, car le disque n’indique pas la bonne heure d’arrivée. «C’est vrai qu’il a bougé», admet le fautif tout en contestant une volonté délibérée de tricher. Le prévenu admet tout autant facilement qu’il n’aurait pas dû, à plusieurs reprises, traiter le fonctionnaire de la Ville de certains noms d’oiseau. «J’en appelais au bon sens de...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias