A Boudry, tous tirent à la même corde

13 mai 2009, 04:15

On respirait le bonheur des conseillers généraux de se retrouver, lundi soir, à l'Hôtel de ville de Boudry. Leur entente s'est reflétée dans la belle unanimité avec laquelle ils ont acquiescé aux différents crédits demandés par le Conseil communal.

Un premier, de 62 000 francs, a été accordé d'une seule voix pour le renouvellement du mobilier scolaire de quatre classes de Vauvilliers. Idem pour celui de 141 750 francs concernant l'exécution de l'étude opérationnelle (étape III) en vue de poursuivre les démarches de rapprochement, avec pour objectif une fusion des communes de Bevaix, Boudry et Cortaillod. Du côté socialiste, on a profité de l'occasion pour avertir le Conseil communal boudrysan de faire le maximum pour bien informer la population à ce sujet ces prochains mois «Car il faut éviter que cette fusion n'échoue, comme ç'avait été le cas à La Côte, à la fin 2007».

Les conseillers généraux ont aussi approuvé, d'un commun accord, la demande de crédit complémentaire d'un montant de 115 000 francs. Somme d'argent qui permettra de déterminer la pertinence technique et économique de l'implantation d'une microcentrale hydroélectrique sur le site de la chute des Esserts.

Le seul objet qui n'a pas fait l'unanimité (mais presque: une abstention, un refus), c'est la demande de crédit de 170 000 francs pour l'acquisition d'un camion nacelle aux Services industriels. Car celui que possède Boudry se fait vieux. «Il n'en existe plus que deux de ce modèle en Suisse, c'est dire!», a commenté l'un des conseillers généraux. «Trouver des pièces de rechange est difficile. Et si on veut faire du bon travail, il faut avoir de bons instruments!» /sfr

A Boudry, tous tirent à la même corde