Autodesk prévoit une quinzaine de licenciements à Neuchâtel

Le groupe informatique américain Autodesk, qui a réalisé des résultats trimestriels décevants, supprime environ 500 emplois dans le monde. Une quinzaine de postes sont touchés sur son site de Neuchâtel.

24 août 2012, 16:53
Autodesk recrutait pour son site de Neuchâtel grâce à des affiches géantes en 2010.

Le groupe américain Autodesk taille dans ses effectifs en raison de résultats financiers décevants au deuxième trimestre 2012 : le spécialiste des systèmes informatiques de visualisation en 3D a annoncé un plan de restructuration portant sur 500 postes sur le plan mondial, soit environ 7% de l’effectif total. A Neuchâtel, une quinzaine de personnes sont touchées. Des licenciements ont déjà été annoncés hier, selon nos informations. Plus de 250 personnes sont employées sur le site de Puits-Godet.

Autodesk veut également, par cette restructuration, mieux se positionner dans des domaines d’avenir tels que les technologies mobiles et le «cloud computing ». Selon son CEO Carl Bass, le groupe devrait d’ailleurs retrouver son effectif actuel d’ici le milieu de l’année prochaine. «Le site de Neuchâtel est traité de la même manière que les autres unités du groupe », nous a indiqué cet après-midi l’un des managers d’Autotesk. «Et il n’est en tout cas aucunement remis en question». A Neuchâtel, où des personnes ayant plus de 10 ans d’ancienneté se seraient vu signifier leur congé, des postes de travail demeurent ouverts, mais à d’autres fonctions que celles touchées par la restructuration.