Réservé aux abonnés 6

"Aïda", le chef-d’œuvre de Verdi, résonne au Passage

«Aïda», le chef-d’œuvre de Verdi, résonne au Passage. Alfonso De Filippis, lui, œuvre en coulisses.
28 sept. 2017, 00:30
Theatre du passage
Pregenerale de l opéra Aida

Neuchatel, 25 09 2017
Photo : © David Marchon

Il compare la cour du Passage, close par son grand portail, à celle d’un monastère. «Je ne sors pratiquement pas du théâtre; c’est préférable pour la concentration», dit Alfonso De Filippis. Les sirènes de la Fête des vendanges elles-mêmes s’y sont cassé les dents. Elles n’ont pas réussi à le détourner du plateau d’«Aïda.»

Le théâtre, c’est sa maison, sa vie. L’Italien a posé ses bagages à Neuchâtel &a...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois