Votre publicité ici avec IMPACT_medias

«Lettres à nos aînés», le nouveau rendez-vous quotidien d’«ArcInfo»

«ArcInfo», en collaboration avec cinq autres médias romands, la RTS et le mensuel «Générations», lance un nouveau rendez-vous quotidien: «Lettres à nos aînés». Chaque jour une lettre écrite par différentes personnalités sera lue le matin dans les EMS. Aujourd’hui celle de Sophie Winteler, rédactrice en chef adjointe.

25 mars 2020, 05:30
Sophie Winteler

Cher papa, à toutes les personnes condamnées à rester chez elles,

Midi moins le quart. Les ascenseurs lâchent un flot de résidents. Au bal des déambulateurs, s’ajoutent la valse des cannes, un duo bras-main et le solo d’un pas assuré convergeant vers le restaurant. C’est bientôt l’heure. Plantée devant le menu, Madame T. soupire: «Encore une soupe!». De topinambours ce jour-là. Mais, elle sourit en voyant inscrit son dessert préféré, la crème à la mangue.

Dans le petit salon, l’animateur range le plateau de jeux, deux dames se lèvent, glissent un «bonjour» en passant devant le monsieur assis sur le divan, un bouquin sur les genoux. Mon papa. A ses côtés, son nécessaire de survie pour la journée, sur roues: des journaux, du courrier, des livres, des stylos, des piles pour appareils acoustiques, du chocolat, des photos, un téléphone et son agenda. Où est noté, scrupuleusement, qui est venu, qui va venir lui rendre visite.

La visite du chat

Midi, chacun sait exactement où est sa table. On mange dans un vrai restaurant: service, visiteurs et sourire compris. Derrière les vitres, les jonquilles se dorent au soleil. A l’intérieur, l’ambiance est feutrée, calme. Comme d’habitude, Monsieur C., le chat, fait son tour de tables. Sourires, commentaires, des mains s’agitent, tentent une caresse.

Le café avalé, c’est en cortège que les résidents se dispersent dans les étages ou rejoignent les fauteuils du grand salon. Madame B. s’assied comme chaque après-déjeuner au piano, Monsieur V. commence un sudoku avec une connaissance et Monsieur P. arrive et reprend le récit qu’il lit tous les après-midi à sa femme.

A lire aussi : notre liste de liens solidarité et entraide

Depuis vendredi 13 mars, l’agenda est vide

Mais, depuis vendredi 13 mars, papa, ton agenda est vide. L’EMS est clos. Est-ce que le chat a trouvé une porte dérobée pour continuer ses virées câlines?

Depuis près de deux semaines, je ne t’ai donc plus vu. Mes visites te manquent, elles me manquent. Toutes les visites te manquent. Les téléphones? Courts et difficiles. Aussi les cartes postales remplacent les paroles, les bises, le gag glissé au détour d’une phrase, l’apéro au porto et nos repas en tête-à-tête.

Cette histoire est une parmi des milliers. Le confinement a un côté presque injuste pour toutes ces personnes recluses. Bien sûr, préserver des vies prime. Et une vie ne tient parfois qu’à un fil.

Prends soin de toi papa. Prenez soin de vous et de tous ceux que vous aimez.

«Lettres à nos aînés», une opération commune entre six médias romands

Aussi, pour ne pas rompre le fil qui nous relie à nos aînés, «ArcInfo», associé aux quotidiens «Le Nouvelliste», «La Côte», «La Liberté», «Le Quotidien jurassien» et «Le Journal du Jura» ainsi qu’au mensuel «Générations», publiera tous les jours des lettres adressées à des résidents d’EMS mais également à toutes les personnes condamnées à rester chez elles.

Ces récits écrits par différentes personnalités seront lus le matin dans les homes et partout où les gens en ressentent l’envie. Ils sont à écouter également du lundi au vendredi dans l’émission «Porte-Plume» de Manuela Maury entre 11h et 11h30 sur la RTS. Et vous? Décrochez votre téléphone et contez-les à l’amie ou l’ami qui vous est cher.ère.

En savoir plus : des lettres à écouter dans l'émission "porte-plume"

Votre publicité ici avec IMPACT_medias