Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les six défis de Pierre Steulet, roi des radios de l’Arc jurassien

A l’occasion des cinq ans de Grrif, bilan avec le patron du groupe BNJ.

27 avr. 2017, 01:56
DATA_ART_11138636

C’est la dernière-née des radios FM de Suisse romande. Grrif fête ce printemps son cinquième anniversaire. C’est la petite sœur des trois stations de l’Arc jurassien, RTN, RFJ et RJB. Mais son avenir n’est pas encore assuré. Le patron du groupe BNJ, qui contrôle les quatre radios, se veut rassurant: «La situation financière de Grrif est assez compliquée car elle n’a pas accès à la redevance radio-TV, contrairement à RTN, RFJ et RJB. Pour avoir accès à la publicité nationale, il faudrait avoir 100 000 auditeurs alors que nous n’en avons que 50 000, dans toute la Suisse romande grâce au DAB+. Nous recherchons donc d’autres solutions de financement.»

En 2014, Pierre Steulet avait approché l’Office fédéral de la communication (Ofcom) pour obtenir un statut de radio complémentaire qui lui aurait permis de toucher une part de la redevance, en renonçant à la publicité tout en pouvant recourir...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias