Les risques d?une réaction en chaîne

06 févr. 2006, 12:00

Il fallait s?y attendre. Sitôt connue la décision de l?Agence internationale de l?énergie atomique (AIEA) de porter le dossier du nucléaire iranien devant le Conseil de sécurité de l?ONU, Téhéran a immédiatement mis un terme aux inspections de ses installations. Soupçonné par la communauté internationale de vouloir se doter de l?arme atomique, l?Iran avait déjà fait savoir qu?il ne tiendrait aucun compte des injonctions lui demandant de suspendre ses activités nucléaires dites «sensibles».

Téhéran a constamment joué jusqu?ici sur l?ambiguïté liée à l?enrichissement de l?uranium. Car l?uranium enrichi peut servir à la fois à alimenter un réacteur et à fabriquer une bombe. De fait, l?Iran n?a rien fait pour lever les doutes, en restant hier parfaitement nébuleux à ce propos.

Mais la partie qui s?engage maintenant est autrement plus subtile. Car, s?il y a consensus pour déférer l?Iran devant l?ONU, une possible prise de sanctions se heurterait à l?opposition de la Russie et de la Chine, peu pressées de voir ce pays jouer de son poids de quatrième exportateur mondial de pétrole sur un marché en pleine crise. Et l?échec des sanctions prises dans le passé à l?encontre de l?Irak est dans toutes les mémoires.

L?Iran, qui l?a déjà suggéré, pourrait encore jouer une autre carte en proposant un plan de dénucléarisation militaire du Proche-Orient. Une façon d?embarrasser Israël, qui détient de 150 à 170 têtes nucléaires.

Pour ne rien arranger, l?ultraconservateur président iranien Ahmadinejad se pose maintenant en leader d?un monde islamique renaissant, capable de défier ouvertement l?Occident. Or Israël et les Etats-Unis, qui ont placé l?Iran parmi les pays de l?«axe du mal», n?excluent pas l?option militaire.

Les ressources diplomatiques n?ont certes pas été épuisées, même l?Iran le relève. Mais dans le contexte actuel, marqué par des tensions de plus en plus vives entre l?islam et l?Occident, le dossier du nucléaire iranien pourrait devenir la source de tous les dangers... / JGi