Réservé aux abonnés

Les réfugiés LGBTQI+ ont besoin d’un soutien particulier

En Suisse, il n’existe plus que trois permanences pour les personnes LGBT en situation de migration. L’association LGBT Neuchâtel a dû fermer car elle ne parvient pas à poursuivre sa mission, faute de soutiens.
19 oct. 2021, 15:38
Les demandeuses et demandeurs d'asile LGBTIQ+ sont souvent traumatisées et rejetées par leur propre communauté, note l'association qui leur vient en aide.

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois