Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les magistrats neuchâtelois "taclés" par les députés

Finie la pension de retraite complète à l'âge de 60 ans pour les membres des autorités judiciaires.

27 mai 2015, 00:01

"A vrai dire, on pourrait se demander quel respect les magistrats peuvent espérer des justiciables si les représentants des autres pouvoirs leur témoignent eux-mêmes aussi peu de considération." Vexés, les membres des autorités judiciaires. La lettre de l'Association des magistrats judiciaires neuchâtelois (AMJN) en témoigne. La raison du courroux: trois amendements de la commission législative du Grand Conseil au projet du Conseil d'Etat. De portée surtout symbolique, pourtant.

Hier, le parlement neuchâtelois a répondu à sa manière au troisième pouvoir, en acceptant, par 107 voix sans opposition, le texte amendé, qui met fin à un privilège accordé aux magistrats: à partir de 2019, ils ne bénéficieront plus d'une pension de retraite complète à l'âge de 60 ans, réservée à ceux qui avaient exercé pendant au moins 25 ans. Les membres des autorités judiciaires seront soumis au même régime que la plupart des fonctionnaires neuchâtelois.

"Aussi peu de considération" , dit...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias