Réservé aux abonnés

Les enseignants ne veulent plus payer pour leur remplacement

Deux syndicats déposeront une motion populaire demandant la suppression de la retenue salariale que subissent les profs.
07 août 2015, 15:33
data_art_9232096.jpg

C'est une bizarrerie typiquement neuchâteloise: les enseignants du canton sont contraints, chaque mois, de reverser 0,74% de leur salaire pour financer leur remplacement en cas de maladie ou d'accident. "Un tel procédé n'existe nulle part ailleurs en Suisse! Nous sommes les seuls à devoir payer pour notre propre remplacement, c'est aberrant" , s'insurge Michel Gindrat, coprésident de la section enseignant du Syndicat neuchâtelois des services publics.

Cette particularité, instaurée il y a plus de cinquante ans, est qualifiée de "totalement injuste" par le corps enseignant. " Ce système a ét...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois