Réservé aux abonnés

Les délits restent stables à La Tène

Une comparaison sur six ans ne montre aucune variation significative de la criminalité à Marin, avec ou sans demandeurs d'asile.

11 oct. 2014, 00:01
data_art_8468580.jpg

Trois mois après l'ouverture du centre d'accueil provisoire pour requérants d'asile à La Tène, la Police neuchâteloise dresse un premier bilan de la criminalité dans la commune de l'est neuchâtelois. "En un mot, résume le chef de la Police judiciaire neuchâteloise Olivier Guéniat, l'impact de la cinquantaine de requérants d'asile est nul sur la criminalité de la commune."

Côté routine et conformément aux assurances données aux autorités communales, la Police neuchâteloise a organisé 85 patrouilles spécifiquement liées à l'ouverture du centre.

Les chiffres parlent d'eux-mêmes: depuis le 1e...