Les comptes 2014 de l'Etat de Neuchâtel bouclent sur un léger bénéfice

En lieu et place d'un déficit prévu de 15 millions, les comptes 2014 de l'Etat de Neuchâtel bouclent sur un petit bénéfice de 73'000 francs.

27 avr. 2015, 11:48
Le redressement des finances reste la priorité absolue du Conseil d'Etat neuchâtelois.

Bonne surprise: au lieu d'un déficit prévu de 15 millions de francs, les comptes 2014 de l'Etat de Neuchâtel bouclent sur un bénéfice de 73'000 francs. Des recettes fiscales meilleures que prévu du côté des personnes physiques (+25 millions) malgré un petit recul  de la part des personnes morales expliquent en partie ce résultat, qualifié ce lundi matin de satisfaisant par le président du Conseil d'Etat Alain Ribaux.

"Les dynamiques de maîtrise des charges commencent à porter leurs fruits", a ajouté le ministre, constatant que tant les charges de personnel que les dépenses de biens et marchandises étaient inférieures au budget. Ainsi, les effectifs ont reculé de 2315 à 2284 collaborateurs entre 2013 et 2014. L'économie par rapport su budget est même de 10 millions de francs.

Mais l'effort de redressement doit se poursuivre: "Nous avançons dans un contexte de relative fragilité", note Alain Ribaux, mettant en garde contre les effets d'un possible retournement de conjoncture.
"Depuis quatre ans, trois des 4 exercices comptables sont proches de l'équilibre", a souligné de son côté le ministre des finances Laurent Kurth. Insistant lui aussi malgré tout sur "la nécessité de poursuivre l'effort de rigueur". Car "le risque de basculement rapide dans les chiffres rouges est important", note le Conseil d'Etat dans son communiqué. Sans compter que Neuchâtel va être touché dès 2016 par une diminution des montants versés par péréquation fédérale. Le risque est de plusieurs dizaines de millions.

Les investissements se sont inscrits en recul par rapport au budget: 49 millions au lieu de 59. La raison: des retards de projets et d'autres qui n'étaient pas assez aboutis.