Legrix renonce à la présidence du Grand Conseil neuchâtelois

L'UDC Jean-Charles Legrix a annoncé vendredi qu'il renonçait à la présidence du Grand Conseil neuchâtelois.
07 août 2015, 13:32
Le conseiller communal de La Chaux-de-Fonds et actuel deuxième vice-président du Grand Conseil Jean-Charles Legrix.

Selon une information publiée par la RTS ce vendredi, le conseiller communal chaux-de-fonnier Jean-Charles Legrix ne briguera pas le poste de  vice-président du Grand Conseil neuchâtelois en mai prochain.

Actuellement deuxième vice-président du Grand Conseil, il aurait été appelé, selon la coutume, à endosser la vice-présidence du législatif cantonal au printemps, puis, la présidence en 2015.

Mais les récentes turbulences que l’élu a vécu au sein de l’administration communale chaux-de-fonnière l’ont convaincu de renoncer. «J’y  réfléchis depuis quelques mois. La première raison de mon retrait, c’est que je n’ai pas envie que la Ville engage des milliers de francs pour une grande réception où mes collègues du Conseil communal et certains conseillers généraux iraient à contre-coeur.

Par ailleurs, le jugement du tribunal n’est pas encore tombé et je me doute que certains députés se seraient abstenus de voter en ma faveur, notamment les Chaux-de-Fonniers qui ont soutenu le Conseil communal. Je pense que j’aurais été élu à la raclette. Mieux valait ne pas prendre de risque. Le plus important, c’est que l’UDC puisse conserver un siège au bureau».

L’élu assure ne pas avoir reçu de pression de son parti. Quant à savoir qui prendra le relais, des discussions interpartis sont en cours.