Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Le vol au long cours des poux à Gaston

15 mars 2010, 12:08

Retrouvé l'autre jour, découpé et plié entre deux pages de «Tintin au Congo», une tranche de vie de Gaston Lagaffe. Petite émotion, car cet éternel marginal a séduit toute une génération, servant même de boussole salvatrice à tous ceux qui, aujourd'hui, ont réussi à ne pas être cadres à l'UBS. Dans cet épisode, Gaston donne une leçon de géographie humaine à un gosse au langage encore balbutiant. Il lui explique qu'en Papouasie, il y a des Papous, mais aussi des poux. Et que les uns et les autres peuvent avoir des enfants ou non. Sans oublier que tous les Papous n'ont pas de poux. Et là commence un récapitulatif vertigineux, à la fois synthétique et exhaustif, des situations existentielles vécues dans ces contrées, ce qui fait rire aux larmes le gosse, malgré la rigueur de la démonstration:

«Il y a des Papous papas et des Papous pas papas, et aussi des poux papas et des poux pas papa. Mais il y a des Papous à poux et des Papous pas à poux, ceux-ci étant composés de Papous papas pas à poux et de Papous pas papas pas à poux. Les autres? Des Papous papas à poux papas, des Papous pas papas à poux papas, des Papous papas à poux pas papas et des Papous pas papas à poux pas papas».

La semaine dernière, les Chambres fédérales bourdonnaient autour de la création ou non d'une commission d'enquête parlementaire (CEP, en allemand PUK). Avec cette question au raccourci saisissant: «Alors, PUK ou pas PUK? Si on ne se pique d'une PUK, verra-t-elle le puck?». Merci Gaston d'être encore parmi nous!

Votre publicité ici avec IMPACT_medias