Le retour manqué de JFK Jr

Les disciples de QAnon attendaient mardi le retour du rejeton de JFK à Dallas. Pour Daniel Droz, on peut en rire mais ça fait plutôt froid dans le dos.
05 nov. 2021, 14:10
/ Màj. le 06 nov. 2021 à 05:30
AirDutemps-DanielDroz

«On s’attend à un défilé. John Fitzgerald Kennedy junior, JFK Jr, sera là. Robin Williams était ici l’autre jour. Michael Jackson est très présent dans le mouvement.» Nous ne sommes pas en novembre 1998. John-John, le rejeton de JFK senior, a disparu en 1999 dans un accident d’avion. Tout comme le comédien, mort en 2014, et la pop star, décédée en 2009.

Nous sommes le mardi 2 novembre 2021 à Dallas, Texas, là même où le président des Etats-Unis a été abattu le 22 novembre 1963.

Plusieurs centaines d’adeptes de QAnon, la nébuleuse complotiste, se sont réunis à l’endroit où Lee Harvey Oswald a tiré sur JFK. A entendre les témoignages, ils croient dur comme fer à un retour de JFK Jr. Le fiston sera le futur président des Etats-Unis, adoubé par Trump, l’ex de la Maison-Blanche.

Les esprits cartésiens n’y comprennent rien. Tout cela est sérieux. D’ailleurs, le soir même, JFK Jr devait assister à concert des Rolling Stones. La mauvaise météo, d’après les éclairés de QAnon, a bouleversé le timing.

On sait bien que Michael Jackson avait des désirs délirants d’immortalité. On doute toutefois que Robin Williams se serait prêté à pareille mascarade. Les Rolling Stones, eux, n’ont pas évoqué un éventuel retour de Charlie Watts à la batterie.

Et pourquoi le 2 et pas le 22 novembre, cette réunion? Une faute de frappe?

Trêve de plaisanteries. De plus en plus de cerveaux intègrent ce genre de discours. On recense au moins 11 groupes de plus de 10 000 adeptes de QAnon sur Facebook. L’hiver arrive!

par Daniel Droz