Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le président du parti renvoie député et ministre dos à dos

Le député Yvan Botteron recourt contre son éviction du conseil d'administration des Chemins de fer du Jura.

18 août 2012, 00:01
data_art_6306398.jpg

La polémique qui oppose le député libéral-radical neuchâtelois Yvan Botteron au chef du Département de la gestion du territoire (DGT), le libéral-radical Claude Nicati (lire nos éditions de lundi et de mardi et les encadrés ci-dessous) prend un tour politique.

Le président du PLR neuchâtelois, Damien Humbert-Droz a lancé aux protagonistes un appel à peine voilé dans l'organe du parti, "Libertés neuchâteloises". Il replace la polémique dans le cadre du débat sur le RER-Transrun. "Compter dans ses rangs un président de comité pro-RER, le président du comité anti-Transrun, un Conseil d'Etat majoritairement à nos couleurs porteur du projet laisserait à coup sûr des traces", écrit-il. Mais " de grâce, chers PLR, n'oubliez pas votre parti".

Le président cantonal renvoie dos à dos le conseiller d'Etat et le député. Tous deux font peu de cas de leur parti, nous a-t-il confié en substance hier lors d'un entretien téléphonique. "Ces deux politiciens...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias