Le Pôle suisse de technologie solaire constitué aujourd'hui à Neuchâtel

Le Pôle suisse de technologie solaire a tenu aujourd'hui, jour du solstice d'été, son assemblée constitutive à Neuchâtel. Le nouvel organe s'est donné pour mission de promouvoir la technologie solaire dans la région des Trois-Lacs et dans toute la Suisse.
02 août 2015, 19:21

«L'ère du solaire a commencé», a indiqué le professeur Christophe Baillif, directeur du Laboratoire de photovoltaïque de l'EPFL à Neuchâtel. «On n'a pas encore pris en Suisse toute la mesure de ce qui se passe», a ajouté le spécialiste, lors d'une conférence de presse organisée en marge de l'assemblée constitutive.

Selon lui, la production de cellules solaires dans le monde s'est élevée en 2009 à environ 12 Gigawatt, ce qui représente l'équivalent de 12 centrales nucléaires. Le marché mondial des cellules solaires recèle un potentiel de croissance annuelle de 30 à 40%.

Mission promotionnelle
La région des Trois-Lacs concentre la majorité des activités liées au développement de l'énergie solaire en Suisse, a indiqué de son côté Daniele Oppizzi, président de la nouvelle association. Selon lui, le Pôle a pour ambition de promouvoir la formation technologique et l'information du public dans le domaine solaire.

L'association s'est donné pour mission d'organiser la mise en réseau des compétences et de promouvoir les échanges de savoir-faire entre les professionnels du domaine. Selon Daniele Oppizzi, le Pôle organisera tous les 21 juin un forum ou une conférence nationale sur l'énergie solaire.

Nombreux acteurs
La nouvelle association souhaite fédérer les nombreux acteurs concernés par les technologies solaires. Parmi ceux-ci figurent notamment les écoles, les fabricants de matériaux et composants, les installateurs, les concepteurs de systèmes, les services de gestion et de financement ainsi que les exploitants.

Dix-sept entreprises ou centres de recherche sont au nombre des fondateurs du Pôle suisse. Membre également de l'association, la Fondation suisse pour la recherche en microtechnique abritera le siège du Pôle à Neuchâtel.

Les technologies propres restent le parent pauvre de la politique énergétique fédérale, a indiqué pour sa part le conseiller national neuchâtelois Laurent Favre. Des progrès deviennent néanmoins possibles grâce à la taxe sur le CO2 et la contribution des consommateurs de courant électrique au développement des énergies vertes.

Promotion économique
La fondation du Pôle va dans le sens des nouvelles priorités de la promotion économique neuchâteloise, a indiqué de son côté Patrick Cossettini, chef du service cantonal de l'économie. La promotion économique se concentre désormais sur le soutien à la création d'entreprises plutôt que sur le démarchage de sociétés étrangères. /ats

VIDÉO

Promouvoir les technologies solaires. Tel est le but du Pôle suisse homonyme.

Explications de son président Daniele Oppizzi et réaction du chef du Service de l'économie, Patrick Cossettini.

Canal Alpha | NG |