Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le CSEM se profile dans le monde connecté de demain

Le centre neuchâtelois s’est ouvert mardi à plus de 200 industriels.

05 nov. 2015, 00:11
DATA_ART_9599010

L’automne s’annonce connecté: l’horloger TAG Heuer dévoilera lundi sa première smartwatch, alors que les chiffres des ventes de l’Apple Watch commencent à filtrer. Et mardi, à Neuchâtel, plus de 200 industriels ont pu découvrir comment le CSEM, Centre suisse d’électronique et de microtechnique, entend relever ces défis de demain.

Conférences et ateliers ont réuni les participants autour de thèmes-clés: santé, énergie, internet des objets ou microfabrication avancée. Sans oublier les montres connectées: le CSEM continue en effet de se profiler dans l’horlogerie, qu’elle soir 2.0 ou même désormais 4.0!

Ainsi, de nombreuses montres connectées, même lancées sur d’autres continents, fonctionnent grâce à des technologies développées à Neuchâtel (lire ci-contre). Et pas seulement des start-up: «Des gens de Samsung viennent régulièrement chez nous», indique Jens Krauss, chef de la division «Systems» au CSEM. Pas question cependant de vendre des technologies-clés: «Le CSEM étant financé en partie par la...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias