Le couple, la passion et le mouvement en question

02 août 2015, 19:23

Le festival Scène ouverte, qui se tient jusqu'au 18 juillet à Neuchâtel, présente une nouvelle fois des soirées composées de deux spectacles. La première session duo se tiendra ce soir à 20h30 à l'espace danse, avec «Still», et se poursuivra au théâtre de la Poudrière à 21h30, avec «Romance-s».

Mannequin animé dans la vitrine de la boutique Sauf le démon mardi, Irina Lorez danse ce soir avec Tonatiuh Diaz son spectacle «Still», résultat d'un «work in progress» présenté l'automne passé à l'espace danse ADN et performé depuis à Lucerne, Chiasso et Zurich. La compagnie Irina Lorez & co, créée en 2002 par la danseuse, propose une œuvre intime et aboutie sur les ambivalences homme-femme: «C'est un combat avec le temps qui se transforme en histoire de couple. On se montre très authentique, très cru. Dans notre corps à corps en mouvement perpétuel, il y a quelque chose d'une urgence existentielle», confie la chorégraphe rencontrée en début de semaine. Fruit de collaborations diverses, «Still» a été développé depuis les inputs poétiques d'Alexandre Caldara, dont les textes ont été digérés par les deux danseurs, qui les restituent en partie lors de la performance ainsi qu'avec la complicité de Domenico Ferrari, qui distille une musique live entraînante.

La deuxième partie de la soirée, au théâtre de la Poudrière, met à l'honneur la compagnie 7273 avec «Romance-s», spectacle créé et ovationné au festival de la Bâtie en 2009. Laurence Yadi et Nicolas Cantillon revisitent l'histoire du pas de deux en silence pendant quarante minutes. Sous l'égide de cette séquence mythique, le couple souligne plusieurs courants et se rapproche d'une danse à l'aspiration orientaliste. «Dans une logique de confrontation inhérente au flamenco, chaque pas à son mot à dire», explique Nicolas Cantillon. Un duo comme une promesse d'exploration de «l'entre-corps», espace commun à l'amour et à la danse.

Neuchâtel, «Still», ce soir, vendredi et samedi, espace danse ADN, 20h30; «Romance-s, théâtre de la Poudrière», 21h30; réservations au 032 730 46 65

Le couple, la passion et le mouvement en question