Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le Conseil d’Etat suspend le professeur soupçonné de plagiat

La commission d’investigation créée après l’affaire Blili est actionnée pour la première fois.

12 déc. 2015, 00:53
Universite:  le batiment qui abrite l'institut de l'entreprise de la faculte des sciences economiques



NEUCHATEL, 24 04 2013

Photo David Marchon UNIVERSITE DE NEUCHATEL

Le Conseil d’Etat a fait part hier en fin d’après-midi qu’il avait suspendu «avec effet immédiat et pour une durée indéterminée» le professeur soupçonné de plagiat à la suite des révélations de notre journal (notre édition d’hier).

Cette décision, qu’il prend en sa qualité d’autorité de nomination des professeurs, répond à une demande formulée le matin même par le rectorat, en accord avec le professeur concerné.

Le Conseil d’Etat indique avoir «pris connaissance des éléments réunis par le rectorat, mettant en cause plusieurs passages de la thèse de doctorat» de ce professeur de la faculté des sciences économiques.

Le gouvernement rappelle que le plagiat constitue une violation des règles en matière d’intégrité scientifique, ainsi que le confirme le règlement édicté par l’Université de Neuchâtel, et ce même si la thèse incriminée n’a pas été soutenue à l’Université de Neuchâtel.

Le professeur restera sous le coup de la mesure de suspension...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias