Le canton de Neuchâtel lance une alerte pollution à l'ozone

Avec l'installation d'une météo caniculaire sur le canton de Neuchâtel, les autorités ont lancé une alerte pollution à l'ozone. Le canton souhaite rendre attentifs les plus vulnérables d'entre nous.
25 août 2015, 16:08
Avec l'installation d'une météo caniculaire sur la canton de Neuchâtel, les autorités ont lacé une alerte pollution à l'ozone.

Avec la présence d'un puissant anticyclone sur l'ensemble de l'Europe, le temps est caniculaire. Les concentrations d'ozone prennent aussi l'ascenseur avec des valeurs qui pourront être supérieures à 180 μg/m3 dans l'après-midi, a indiqué le Service de l'énergie et de l'environnement du canton de Neuchâtel dans un communiqué diffusé vendredi.

La situation est identique dans les cantons voisins.

Effets ressentis par les plus vulnérables

Une alerte pollution à l'ozone, qu'est-ce que c'est? "Il s'agit d'une accumulation d'ozone dans l'air. L'épisode caniculaire augmente naturellement la production d'ozone et le manque de vent ne permet pas son évacuation", explique Yves Lehmann, chef du Service cantonal de l'énergie et de l'environnement.

Le seuil d'alerte est fixé en suisse à 180 μg/m3, or, ce taux a été mesuré jeudi à 184 à Neuchâtel et 197 à Porrentruy. Les autres localités du canton sont, elles, proches dudit seuil. Si les effets d'une respiration plus difficile se feront ressentir chez les plus jeunes et les aînés, la situation n'est toutefois pas alarmante.

"Cette pollution entraîne une diminution de la capacité respiratoire et peut provoquer des irritations du nez et de la gorge", continue Yves Lehmann. "Le pic de cette pollution est atteint entre 16 et 18 heures. Par conséquent, nous conseillons à la population d'effectuer ses activités sportives le matin ou le soir pour diminuer les risques".

Car mis à part la danse de la pluie, on ne peut rien faire pour endiguer ce phénomène naturel. Par contre, nous pouvons éviter d'en rajouter une couche. "Privilégier les transports publics, utiliser des produits sans solvants (peintures, vernis, laques, diluants) ou se servir d'essence sans benzène pour tondre le gazon peut éviter d'accroître la pollution".