Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

La science sociale peut mener au Conseil fédéral

Vouloir tailler dans les effectifs des sciences humaines est "absurde".

14 mars 2015, 00:01
data_art_8935517.jpg

" L'UDC valaisan Oscar Freysinger dit que c'est une ?connerie?. Pour une fois, je suis d'accord avec lui, c'est le bon terme. "

Ancien directeur de l'institut de sociologie de l'Université de Neuchâtel et professeur honoraire, François Hainard peine à se contenir face à la proposition du conseiller national agrarien Adrian Amstutz, qui déclarait mercredi dans "Blick": " Nous avons bien trop de sociologues, de psychologues, d'historiens et d'étudiants en sciences sociales. Il faut que ça change. Ma proposition est de limiter de moitié leur admission dans les universités. "

Sur quelle planète économique l'entrepreneur bernois est-il allé chercher ça? Pas en Suisse en tout cas, puisqu'en 2013, sur les 45 000 étudiants en sciences humaines, la proportion des diplômés de la branche qui ne trouvent pas de travail après un master atteint 2,8%, contre 3,8% pour les étudiants en sciences naturelles, selon les chiffres du "Matin".

Des chiffres comparables...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias