La raffinerie de Cressier à l'arrêt

02 août 2015, 18:47

Petroplus a cessé le raffinage sur son site de Cressier pour ne le reprendre que dans deux semaines environ. La réduction décidée par l'exploitant zougois fait suite à  l'incident survenu dans un pipeline français de la Société du  Pipeline Sud-Européen (SPSE).

Les consommateurs suisses n'ont aucune crainte à avoir. «Les arrêts annoncés n'auront aucun impact sur l'approvisionnement», assure Philippe Cordonier de l'Union pétrolière, contacté aujourd'hui. Et de développer: «Nous dépendons d'une multitude de canaux (bateau, chemin de fer) qui très vite prennent le relais».

Vendredi, quelque 4000 mètres cubes de pétrole d'un oléoduc reliant la France à l'Allemagne ont contaminé deux hectares de la  réserve naturelle de Coussouls de Crau, à l'est d'Arles. Le domaine protégé, de 7400 hectares, abrite des espèces rares.

Les autorités du département des Bouches-du-Rhône ont demandé une  expertise visant à analyser les conséquences de la pollution sur les  sols, la flore et la faune du parc. Une enquête judiciaire a été  ouverte à l'encontre des exploitants du pipeline.

Par ailleurs, Petroplus a réduit au minimum son activité à Reichstett, près de Strasbourg. Si l'apport en pétrole brut devait  être limité pour une longue période, une fermeture complète à  Reichstett serait envisageable ces prochaines semaines, relève le  groupe, client de la SPSE. /ats