La plaque NE 100'000 est aux enchères. Son prix a déjà dépassé 7000 francs

Qui sera le propriétaire de la plaque NE 100'000, mise aux enchères jusqu'à demain soir par le Service cantonal des automobiles? Son prix a déjà franchi les 7000 francs. L'an passé, une plaque avait été adjugée plus de 40'000 francs.
07 août 2015, 15:33
Le Service cantonal des automobiles met régulièrement aux enchères des plaques aux numéros spéciaux.

Ils sont trois, actuellement, à faire monter les enchères pour la plaque NE 100'000, mise en vente sur Ricardo par le Service cantonal des automobiles (Scan). Qui d'Alain, Pierre ou Maximus emportera la mise, et surtout à combien sera adjugée ce qui est l'un des numéros de plaques les plus prisés des amateurs de numéros spéciaux? La réponse tombera demain mardi en fin de soirée à la clôture des enchères.

Le Scan met régulièrement aux enchères, depuis que le Grand Conseil lui en a donné la possibilité en 2008, des plaques munies de numéros spéciaux: suites de chiffres, petites immatriculations, numéros ronds, etc... L'an dernier, deux plaques à deux chiffres (des numéros dans la vingtaine) avaient battus tous les records: l'une avait été adjugée plus de 40'000 francs en mai, l'autre 25'000 francs en octobre.

Les autres numéros spéciaux mis en vente à la session actuelle connaissent moins de succès. Le NE 1201 n'a à ce stade aucune offre (prix de base à mille francs), alors que les plaques NE100008 et 96269 enregistrent une seule offre à 250 et 550 francs.

Fonds de prévention

Les montants encaissés par le Scan grâce à ces ventes aux enchères de plaques (127'000 francs en 2014) est affecté à des tâches bien particulières: plus des deux tiers alimentent un fonds de prévention routière et de protection de l'environnement.

Celui qui emportera la mise pourra faire immatriculer la plaque convoitée sur le véhicule de son choix. Un garagiste peut ainsi, par exemple, l'acquérir pour un de ses bons clients. Par contre, il ne pourra pas la revendre.