Réservé aux abonnés

La fintech ubérise les transactions

Le marché touchant aux transferts d’argent a été libéralisé dès 2009. Avec sa technologie proposant de supprimer les intermédiaires, la start-up Telexoo, qui vient de s’installer à Neuchâtel et prévoit de s’étendre à l’est, propose ses services notamment aux frontaliers.
19 oct. 2020, 05:30
Marges sur les taux de change et frais sont souvent opaques lors de conversions.

Michael Desforges ne tarit pas d’éloges sur le canton de Neuchâtel et l’Arc jurassien, qui lentement mais sûrement font leur place au soleil non seulement de la fintech, mais aussi des activités liées aux cryptomonnaies et à la blockchain. Le directeur et fondateur de Telexoo, établie à Lancy (GE) et qui vient d’annoncer l’ouverture d’une antenne à Neuchâtel, y voit un contexte inédit en Suisse. Il existe une sorte de «comité des sages», fruit de la présence de plus...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois