Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La dernière ligne droite

Dans huit jours, Neuchâtel Xamax recommencera le championnat. Répétition générale mercredi à Lausanne face à Sion L'heure de la reprise approche pour Neuchâtel Xamax. A huit jours d'accueilir Thoune à Lausanne, le club «rouge et noir» a arrêté la fin de son programme de préparation. Ainsi, deux rencontres amicales ont été agendées avant le jour J. Xamax se frottera à Portalban (2e ligue interrégionale) en terre fribourgeoise demain (11h) et en découdra avec Sion mercredi à La Pontaise (14h30).

04 févr. 2006, 12:00

C'est à la demande de Miroslav Blazevic que Xamax affrontera deux adversaires de niveau différent. «La rencontre de dimanche doit nous permettre de peaufiner les derniers détails, explique le coach. En revanche, le match contre Sion aura valeur de répétition générale.»

Peu d'incertitudes

A cet effet, le choix du stade et de l'heure du coup d'envoi ne sont pas anodins. «Pour ce match, je vais demander un engagement absolu. Il faut que mes joueurs se mettent dans les conditions du championnat. Sion représente un adversaire idéal. Il s'agit d'une équipe d'excellent niveau aux caractéristiques de jeu proches de celles du FC Thoune.»

Cette rencontre permettra également de lever les derniers doutes dans l'esprit de Miroslav Blazevic quant à son «onze» de base. «Il ne me reste plus qu'une ou deux incertitudes» assure-t-il. En l'état tout du moins, car la recherche d'un milieu de terrain continue. «Je remercie le président Bernasconi pour sa disponibilité à fournir un effort financier supplémentaire, lance Blazevic. M. Zaugg suit différentes pistes mais il n'y a rien de concret pour l'heure.»

Pour préparer la reprise, l'entraîneur ne compte cependant pas sur un renfort éventuel. «L'équipe qui affrontera Sion sera très proche de celle qui commencera contre Thoune.» A une exception près: Kader Mangane, en délicatesse avec une cheville, ne jouera pas face aux Valaisans, mais le technicien compte sur lui contre les Bernois. «Même si notre retour en Suisse après le camp chypriote a coïncidé avec la reprise des séances sur les terrains gelés - qui favorisent des inflammations propices aux claquages - je ne déplore aucun autre blessé sérieux, se réjouit Blazevic. A l'exception de Jean-François Bedenik, bien entendu.»

Les travaux de Bedenik

La convalescence du gardien français, opéré il y a un peu moins de deux semaines du genou droit, se passe d'ailleurs de manière pratiquement idéale. «On vient de me retirer les fils, annonce l'ancien Manceau. Même si je n'ai pas pu m'entraîner avec mes coéquipiers, je n'ai pas chômé. J'ai beaucoup travaillé en salle sur le renforcement musculaire de la jambe avec un physio. Le préparateur physique m'a également concocté un programme poussé. La semaine prochaine, je commencerai la course et le vélo.»

Si tout se passe sans anicroche, Bedenik pourra reprendre l'entraînement avec le groupe lundi 13 février. «Je ne sais pas si je serai en mesure de jouer contre GC le 19 mais je compte bien revenir vite». La concurrence avec Tvrtko Kale s'annonce passionnante. / ESA

Votre publicité ici avec IMPACT_medias