L'EPFL inaugure sa 11e chaire à Neuchâtel, sponsorisée par Richemont

L'EPFL a inauguré ce mardi matin sa 11e chaire neuchâteloise: sponsorisée par le géant du luxe Richemont, elle est spécialisée dans le micro-usinage. Son titulaire, le professeur Bellouard, a fait visiter ses labos à Microcity.
07 août 2015, 15:30
Richard Lepeu, Yves Bellouard et Patrick Aebischer coupent le ruban du Galatea Lab attaché à la 11e chaire de l'EPFL à Neuchâtel.

Comme l'a rappelé le président de l'EPFL Patrick Aebischer, il s'agit de la troisième chaire de Microcity à être sponsorisée par une industrie active dans la région neuchâteloise. Patek Philippe et PX Group ont précédé le géant du luxe, qui possède notamment les marques Cartier, Piaget ou Panerai.

Officiellement, cette chaire est dédiée aux "technologies de fabrication multiéchelles". Son titulaire, le professeur Yves Bellouard, a montré en quoi les nouveaux procédés de micro-usinage, à l'échelle du "femto" (millionnième de milliardième de seconde), pouvaient être utiles à l'industrie horlogère, notamment appliqus à du saphir ou du rubis.

Yves Bellouard a effectué son doctorat à l’EPFL. Il était jusqu’ici professeur à l’Université technique d’Eindhoven (NL). Au bénéfice d'une bourse européenne, il a emmené avec lui, des Pays-Bas, trois doctorants et une partie de ses équipements de laboratoire. A terme, l'idée est de travailler avec une équipe comptant entre 10 et 15 doctorants. Son labo a été baptisé "Galatea Lab" en hommage à la légende de Pygmalion et Galatée dans la mythologie grecque.

Lors de l'inauguration, Patrick Aebischer, Richard Lepeu, co-CEO de Richemont International SA et le conseiller d'Etat neuchâtelois Jean-Nat Karakash se sont réjouis de ce partenariat public-privé. "Je crois fortement à l'impact qui peut naître de la rencontre de nos deux univers", a notamment relevé Richard Lepeu.