Votre publicité ici avec IMPACT_medias

L'attaquant finlandais Niklas Tarvajärvi est arrivé

10 févr. 2009, 11:22

Neuchâtel Xamax tient enfin son attaquant. Le Finlandais Niklas Tarvajärvi (25 ans) s'est engagé jusqu'en juin 2011 et a effectué hier après-midi son premier entraînement sous ses nouvelles couleurs.

Grand et puissant (1m87 pour 84 kg) il a déjà séduit Jean-Michel Aeby. «Il a une belle couverture de balle et du métier», s'est exclamé un des deux entraîneurs xamaxiens. Souriant et détendu, le Finlandais, qui sera qualifié samedi pour le déplacement à Aarau, a donc laissé entrevoir quelques qualités malgré un état de fatigue avancé. «Jusqu'à vendredi, j'étais au Japon avec mon équipe nationale (réd: il compte quatre sélections). Puis je suis allé aux Pays-Bas, pour obtenir mon bon de sortie de la part de Vitesse Arnhem et me voilà à Neuchâtel. Je dois avouer que je souffre encore du décalage horaire.»

Le joueur manque de compétition. Sa première partie de saison à Arnhem a tourné, selon ses propres termes, «à la catastrophe». Une blessure à l'épaule puis le changement d'entraîneur l'ont empêché de jouer avec régularité. «Je souhaitais vraiment partir. Découvrir une nouvelle équipe, un nouveau championnat dans un pays aussi beau que la Suisse, c'est parfait pour moi», clame-t-il.

Niklas Tarvajärvi évoluait au Pays-Bas depuis 2005 (auparavant, il jouait en Finlande à Jokerit puis à MyPa). «J'ai joué deux saisons à Herenveen mais la première l'attaquant titulaire s'appelait Klas-Jan Huntelaar et la seconde Afonso Alves. Autant dire que j'ai dû me contenter d'un rôle de joker...»

Un prêt à De Grafschaap et à Vitesse Arnhem plus tard, le voici à Neuchâtel. Son objectif avec son nouveau club est simple: «Bénéficier de davantage de temps de jeu et progresser en tant que footballeur. Je dois trouver mes marques, mais j'espère que mon adaptation sera rapide.»

Un souhait que partage évidemment tout le staff technique xamaxien, Alain Geiger en tête. «Je suis confiant. Les Finlandais, à l'image de Tihinen à Zurich, s'adaptent généralement bien à notre football», affirme le directeur sportif et entraîneur principal.

«L'engagement de Tarvajärvi était une de nos priorités. Nous le suivions depuis un certain temps. C'est exactement le genre de joueur qui nous manquait, à savoir un premier attaquant capable d'évoluer en pivot, dans l'axe. Il a des caractéristiques différentes par rapport à Brown ou Niçoise qui privilégient le jeu sur les côtés. Avec le Finlandais, nous disposerons de davantage de variantes.» Selon Alain Geiger, il s'agit «du joueur idéal pour remplacer Matar Coly. Maintenant, il faudra voir s'il marque...» Effectivement.

Le mercato xamaxien n'est pas terminé pour autant. «Avant le 15 février, nous comptons bien engager encore un demi ou un attaquant supplémentaire», conclut le directeur sportif.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias