L'Arc lémanique touché en premier

14 janv. 2010, 12:06

La neige est surtout tombée sur Genève hier, où l'aéroport a dû fermer sa piste en matinée. Le canton de Berne a annoncé une cinquantaine d'accidents et à Lausanne, les Transports publics ont été perturbés. Le trafic ferroviaire n'a en revanche pas connu de problèmes.

Il est tombé près de dix centimètres sur Genève en 24 heures, a indiqué MétéoSuisse. La limite théorique des chutes de neige se situait hier à 400 mètres et se concentrait sur les bords du lac Léman. Le front se déplaçait vers l'est en fin d'après-midi.

Le temps devrait rester sec jusqu'à samedi, à l'exception d'une perturbation qui frôlera l'ouest de la Suisse. S'il devait y avoir des précipitations, elles devraient tomber sous forme de pluie, la limite des chutes de neige remontant entre 1000 et 1200 mètres. Côté températures, il y aura un «redoux» comparé aux derniers jours: le mercure oscillera entre un et trois degrés.

La neige a perturbé la circulation sur le réseau des transports publics de la région lausannoise (TL). Le trafic a été interrompu durant une heure l'après-midi sur plusieurs lignes en raison d'une vague de verglas.

A Genève, les employés de la voirie de la Ville n'ont pas chômé dans la nuit de mardi à mercredi pour déblayer trottoirs et chaussée recouverts de neige. Les premières équipes se sont affairées dès minuit, avant de recevoir du renfort. Au total, quelque 200 personnes se sont relayées jusqu'à l'aube. Les CFF n'ont pas connu de problèmes particuliers, mis à part un incident sur un aiguillage entre Yverdon et Yvonand (VD) en fin de matinée: les trains n'ont pas pu circuler pendant trois quarts d'heure.

Neige tardive à Neuchâtel

Dans le canton de Neuchâtel, la neige, hier matin, a surpris bon nombre d'automobilistes. Au point que certains d'entre eux se sont peut-être dit que les différents services de voirie s'y étaient pris trop tard… «Ce n'est absolument pas le cas», explique Nicolas Merlotti, chef du Service cantonal des ponts et chaussées. «Nous avons été confrontés au problème suivant: il s'est mis à neiger assez tardivement dans la nuit, entre 5 et 6 heures du matin. Nous n'avons donc pas eu la possibilité de déblayer les routes avant le passage des premières voitures, comme c'est souvent le cas. En plus, dès lors qu'il y a déjà du trafic, nos engins ne peuvent pas travailler aussi vite et aussi efficacement que lorsqu'il n'y a pas encore de voitures.»

Jura bernois touché

La neige conjuguée à une conduite inadaptée ont provoqué près d'une cinquantaine d'accidents de la circulation dans le canton de Berne hier matin. Sept personnes ont été blessées. Le Jura bernois et le Seeland ont été les régions les plus touchées, avec 18 collisions. /ats-pho

L'Arc lémanique

touché en premier