L'Arc jurassien reste très peu attractif selon Credit Suisse

Jura et Neuchâtel figurent parmi les trois cantons les moins attractifs du pays pour les entreprises, selon une étude annuelle réalisée par le Credit Suisse. Dans cette liste, Zoug et Zurich sont les plus attirants. Bâle-Ville pointe au 3e rang, devant Genève.
02 août 2015, 18:47

Par rapport à 2008, Bâle-Ville et Genève ont amélioré leur position car le Credit Suisse tient compte du nouvel horaire de point nodal des CFF et de toutes les liaisons locales des transports publics. Bâle-Ville a par ailleurs réduit ses impôts. En 2008, le canton rhénan était encore en 8e position.

Obwald (8e), Schaffhouse (9e), les Grisons (19e) et Soleure (13e)  sont également remontés au classement. En revanche, en raison des  baisses d'impôts pratiquées dans toute la Suisse, l'avance des  cantons traditionnellement bons marchés en terme d'impôts, Nidwald  (5e) et Schwyz (7e), s'est amoindrie.

Le Jura reste le moins bien localisé du pays, derrière Uri (25e), Neuchâtel (24e) et le Valais (23e). Fribourg est 20e, Vaud 14e.

Le Credit Suisse calcule son «indicateur de qualité de la localisation» (IQL) selon cinq critères: l'imposition des personnes physiques et morales, le niveau de formation de la population, la présence de personnel hautement qualifié et le réseau de transport. Les facteurs subjectifs, comme la beauté du paysage ou la qualité  des services publics, ne sont pas pris en compte.

L'IQL 2009 évalué pour chacun des 26 cantons varie entre 2,07  pour Zoug et -1,34 pour le Jura. La valeur zéro correspond à la moyenne helvétique. /ats