Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Initiative anti-burqa: les musulmans du canton surpris par le oui neuchâtelois

Les musulmans ne s’attendaient pas à ce que le canton de Neuchâtel accepte l’initiative «Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage». Leur porte-parole constate une stigmatisation croissante de la communauté depuis une vingtaine d’années.

08 mars 2021, 19:27
Les musulmans neuchâtelois ont été surpris du oui du canton à l'initaitive anti-burqa. Ici, le Centre islamique de Neuchâtel, à Serrières.

«Nous avons été très surpris du vote neuchâtelois sur l’initiative anti-burqa.» Jamel Chérif est le porte-parole de l’Union neuchâteloise des organisations musulmanes (Unom) qui regroupe une dizaine d’associations, soit environ 2000 membres. «Alors que des cantons comme Zurich, Bâle-Ville ou Berne ont dit non, nous ne nous attendions pas à ce que Neuchâtel soit à un autre niveau.»

Jamel Chérif ajoute que la communauté musulmane du canton ressent, depuis une vingtaine d’années, une stigmatisation croissante. «De plus en plus de jeunes estiment qu’ils ont de la peine à trouver un travail à cause de leur origine ou de leur religion. Ils se sentent découragés et frustrés. Le climat politique est exacerbé par certains partis de droite qui ont un discours de peur sur les musulmans.»

Pour le porte-parole de l’Unom, il n’y a pas de femmes entièrement voilées chez les musulmans neuchâtelois. «Mais il s’agit d’une question de principe. L’initiative...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias