Il n'y a jamais eu si peu d'accidents sur les routes

15 janv. 2010, 09:48

Le nombre d'accidents de la circulation a fortement baissé dans le canton de Neuchâtel. En 2009, 908 accidents ont été recensés contre 1010 en 2008 (-102; baisse de 10%). «C'est le plus bas absolu», constate le porte-parole de la police neuchâteloise Pascal Luthi. «Depuis dix ans, le nombre d'accidents baisse.»

Quatre personnes de moins ont été blessées (448 contre 452 en 2008). En 2000, on avait comptabilisé 623 blessés lors d'accidents de la circulation sur les routes neuchâteloises.

Il y a eu six tués contre cinq durant l'année précédente. Parmi eux, deux cyclistes dont un enfant, une piétonne et trois automobilistes. La tendance générale est fort heureusement à la baisse du nombre de blessés et de tués sur les routes neuchâteloises ces dernières années. Dans les années septante, on comptait, en effet, une cinquantaine de décès en moyenne et plus de mille blessés par an...

Du côté de l'alcool au volant, on a dénombré l'année passée 128 ivresses lors d'accidents contre 154 en 2008 (-26; baisse de 17%). Il s'agit du plus bas absolu et presque du même chiffre qu'en 2005, année de l'introduction du 0,5 pour mille (129 cas). Un résultat bien meilleur que le triste record de 1991: 271 accidents avec ivresse.

Par contre, on a dénombré, en 2009, 725 ivresses contre 717 en 2008 (+8). «Mais ce n'est pas un chiffre dont il faut attendre beaucoup», estime Pascal Luthi. «Il dépend de la discipline des automobilistes, mais aussi de l'intensité des contrôles que la police effectue.»

Ainsi, depuis l'introduction du 0,5 pour mille, la tendance est aussi à la baisse pour l'alcool au volant. /bwe