Ideye Brown se rapproche de plus en plus de Sochaux

Neuchâtel Xamax et Sochaux ont trouvé un terrain d'entente à hauteur de quatre millions d'euros (5,9 millions de francs suisses) pour le transfert d'Ideye Brown. Le joueur doit maintenant se prononcer, mais son départ se précise.
15 janv. 2010, 09:25

«Nous avons effectivement rencontré les dirigeants de Sochaux - dont le président Alexandre Lacombe - en fin de semaine dernière. Nous avons trouvé un accord sur la base de près de 4 millions d'euros (5,9 millions de francs suisses, soit 1 million de plus que l'offre précédente).» Sylvio Bernasconi, président de Neuchâtel Xamax, confirmait hier les rumeurs de plus en plus insistantes du départ d'Ideye Brown (21 ans, 12 buts et 6 passes décisives lors de la première phase) qui entrerait dans l'histoire comme le transfert le plus fructueux du club.

Rien n'est encore officiel, mais tous les indices laissent croire que le Nigérian ne sera plus Xamaxien à la reprise (le 6 février à Zurich). «Le transfert pourrait se concrétiser la semaine prochaine», glisse Sylvio Bernasconi. «La balle est désormais dans le camp du joueur.» S'il laissait entendre dans nos colonnes (notre édition du 9 janvier) qu'il n'allait pas se précipiter pour décider de son avenir, Ideye Brown - injoignable hier - pourrait être tenté de traverser le Doubs, où un contrat de quatre ans et demi et un salaire mensuel de 50 000 euros (réd: environ 74 000 francs suisses) l'attendraient.

Si son agent assurait ne pas être au courant de l'accord entre les deux clubs, il n'était surtout pas à court d'arguments en faveur de la solution sochalienne. «Quand on part du championnat de Suisse, on ne peut pas prétendre être titulaire à Manchester United», assurait-il. «La Ligue 1 est un championnat relevé, qui peut se révéler un excellent tremplin. Les exemples sont nombreux: Alex Frei est passé par Rennes avant d'aller à Dortmund, Shabani Nonda (réd: ex-Zurich) a également joué à Rennes avant Monaco et l'AS Rome notamment, etc... Par ailleurs, l'environnement - surtout par rapport à la langue - ne demanderait pas un long temps d'adaptation.»

Si le départ du Nigérian devait se concrétiser, Sylvio Bernasconi avoue que ce n'est pas de gaieté de cœur qu'il se séparerait de son joyau. «ça m'emm... de le voir partir», continue le président. «Mais il a refusé une prolongation de contrat (réd: qui échoit en juin 2012). Et plus on attend, moins les offres seront intéressantes.» Et quand près de 40% du budget est couvert par un transfert, cela fait quand même réfléchir...

«A un moment donné, j'aimerais quand même gagner des trophées avec Xamax», relance encore Sylvio Bernasconi. «Je suis là pour amener de l'argent, pas pour en prendre... Mais je me suis donné dix ans pour y parvenir, j'en suis à peine à la moitié.» /EPE

Omar Ismaeel également convoité

Si Sochaux tient la corde et est le seul club à avoir formulé une offre, les Doubistes ne sont pas les seuls intéressés par Ideye Brown. Le Stuttgart de Christian Gross lorgne également le Nigérian. «Ils sont prêts à proposer une somme un chouia supérieure à celle de Sochaux», dévoile Sylvio Bernasconi. «Mais le club doit d'abord se séparer d'un joueur avant de recruter. Ils cherchent à transférer Cacau, mais personne n'en veut.» Mais ce n'est pas tout. «Monaco était très intéressé, Saint-Etienne aussi. Mais ni l'un ni l'autre n'a les moyens financiers pour entrer en matière.»

Outre Ideye Brown, Omar Ismaeel suscite également les convoitises. Sochaux encore, mais également Lyon et le Bayern Munich notamment auraient montré leur intérêt. «Lui, il restera encore la saison prochaine», assure Sylvio Bernasconi. «Il faudrait une offre encore plus «insupportable» que pour Ideye Brown pour qu'il nous quitte.»

Enfin, le président confie que Strasbourg se heurte toujours aux desiderata de la DNCG (Direction nationale de contrôle de gestion) pour avancer sur le dossier Julio Hernan Rossi, laissé libre et «relégué» avec les M21 par Neuchâtel Xamax. Enfin, aucune offre n'est parvenue sur le bureau présidentiel concernant Damien Tixier. /epe

Le conseil d'administration in corpore ira soutenir Didier Cuche à Kitzbühel le week-end prochain

Aucun dirigeant xamaxien n'ira en Espagne, au camp d'entraînement de son équipe. Et pour cause. «Dès jeudi prochain, nous nous rendrons in corpore à Kitzbühel pour soutenir Didier Cuche (réd: super-G vendredi, descente samedi», révèle Sylvio Bernasconi. «J'en ai marre de regarder les courses à la TV, j'ai envie de voir sur place.» /epe