Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Frédéric Hainard est dans le collimateur d'Eveline Widmer-Schlumpf

11 juil. 2010, 11:12

Eveline Widmer-Schlumpf veut en savoir plus sur les agissements de Frédéric Hainard lorsqu'il était procureur fédéral suppléant. Le conseiller d'Etat fait déjà l'objet d'une commission d'enquête parlementaire (CEP) pour des reproches d'abus de pouvoir dans le cadre de ses fonctions au gouvernement neuchâtelois.

Le jeune ministre libéral-radical est soupçonné d'avoir fait nommer sa maîtresse à un poste au sein de l'administration cantonale pour lequel elle n'avait pas les qualifications requises. Fin juin, le gouvernement neuchâtelois a confirmé l'existence d'un échange de courriels compromettants portant sur la classe de salaire de cette femme.

Selon le journal alémanique «SonntagsZeitung», Frédéric Hainard a aussi procuré à sa maîtresse des activités pour le compte du Ministère public de la Confédération (MPC), où il travaillait jusqu'à son élection au gouvernement neuchâtelois en avril 2009.

Le Département fédéral de justice et police (DFJP), dont dépend le MPC, n'a pas connaissance de ces informations, a dit dimanche à l'ATS son porte-parole Guido Balmer. La conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf «va en discuter avec le ministère public. Elle veut que ces informations ainsi que d'autres soient clarifiées», a-t-il ajouté, confirmant l'information du journal alémanique. /ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias