Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Fisc aux trousses de la Fig

31 janv. 2008, 12:00

La Fédération internationale de gymnastique (Fig) ne s'installera pas à Neuchâtel. La page est tournée. Restent les questions en suspens. Dont celles du socialiste Pierre Bonhôte qui se demande si le Conseil d'Etat a bien maîtrisé le dossier. En préambule, Jean Studer a rappelé que Neuchâtel n'avait pas «arraché» la Fig à Moutier. Simplement, cette fédération était «passée inaperçue au fisc du canton de Berne». Ce qui lui a valu «un redressement fiscal». Si les attaches de certains membres de la Fig avec Neuchâtel n'ont pas suffit à la retenir dans le canton, le chef cantonal des Finances dit en ignorer les raisons. Des voix prétendent pourtant que c'est tout simplement la Ville de Lausanne qui a réussi son démarchage auprès des pontes de la gymnastique mondiale. Toujours est-il que le Conseil d'Etat suivra d'un œil le déménagement de la Fig. Car, a informé Jean Studer, l'administration fédérale des contributions avait actionné le Tribunal fiscal. Ce dernier a jugé le recours irrecevable, car la Fig n'avait, de fait, pas encore déménagé à Neuchâtel. Sans souhaiter implicitement que pareille démarche soit renouvelée en terres vaudoises, Jean Studer entend rester vigilant pour voir de quoi il en retourne. /ste

Votre publicité ici avec IMPACT_medias