Réservé aux abonnés

Ententes communales: s’engager en évitant les partis politiques

Malgré la prochaine disparition de la Grappe à Milvignes et du Ralliement à Corcelles-Cormondrèche, les ententes communales conservent leur dynamisme dans le canton de Neuchâtel. Tour d’horizon avant les élections du 14 juin prochain.
15 févr. 2020, 12:00
Depuis 2016, le Canette, l'entente communale du Landeron, occupe près de la moitié des sièges au législatif.

Les ententes communales actives dans le canton de Neuchâtel persistent et signent. Elles semblent toutes avoir encore assez de vivacité pour poursuivre leur engagement politique citoyen et présenter des listes plus ou moins fournies lors des élections communales du 14 juin prochain.

En janvier, la Grappe, le mouvement hors parti de Milvignes, annonçait pourtant la cessation de ses activités à la fin de l’actuelle législature. Deux semaines plus tard, le Ralliement de Corcelles-Cormondrèche faisait de même. D...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois