Deux étudiantes aident les vendeuses à sourire en toutes circonstances

Entraîner les vendeuses à ne pas perdre leur flegme et à ne pas feindre leur sourire face à des clients bougons et grincheux. Deux étudiantes de l'Université de Neuchâtel ont mis sur pied une méthode pour aider les vendeuses à arborer le sourire sans crispation.
25 août 2009, 10:17

Dans le cadre de leur master en psychologie du travail, Virginie Vouilloz et Laura Iannelli se sont penchées sur le cas des vendeuses souvent amenées à montrer des émotions contraires à ce qu'elles ressentent. Elles ont testé sur douze vendeuses de Manor une méthode baptisée «deep acting», capable d'atténuer les effets nocifs du sourire contraint: stress, baisse de la satisfaction au travail, voire burn out.

Le deep acting consiste à ne plus faire faussement semblant de sourire en modifiant ses sentiments. L'employé s'investit ainsi en toute bonne foi dans son travail. Pour y parvenir, les employés s'entraînent à séparer leur vie professionnelle du reste de leurs activités et travaillent sur leurs émotions. L'efficacité et le côté pratique de la méthode ont séduit les participantes au test. 

Les jeunes chercheuses caressent désormais l'espoir de voir leur méthode appliquée à une plus vaste échelle. /comm- réd.