Réservé aux abonnés

Des jeunes activistes neuchâtelois crient à l'injustice

Critiquée pour avoir embarqué des participants qui jurent n'avoir rien fait, la police se défend.
07 août 2015, 13:34
data_art_7944987.jpg

La police lausannoise a-t-elle interpellé, lundi dernier, une vingtaine de manifestants qui créaient des troubles deux heures après la dissolution d'une manifestation ou s'est-elle attaqué arbitrairement à ces personnes qui étaient tranquillement en train de se rendre à la gare? Les versions sont en tous cas diamétralement opposées.

Mercredi soir, plusieurs rédactions ont reçu un communiqué faisant état de l' "arrestation injustifiée de 18 personnes suite à la manifestation contre le Sommet des matières premières à Lausanne le 31 mars 2014".

Selon ce texte, signé par Alexandra (nom connu de ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois