Réservé aux abonnés

Des concerts aux quatre coins du canton de Neuchâtel grâce au Festival12

Fondateur de feu l’Auvernier Jazz Festival, Jean Martin Peer lance une nouvelle manifestation musicale, le Festival12. Premier double concert ce samedi 1er octobre à Cernier avec le trio brésilien Hammond Grooves et la Neuchâteloise Afra Kane.

22 sept. 2022, 18:00
Le trio brésilien Hammond Grooves se produira le 1er octobre à Cernier.

Organiser douze doubles concerts par an, soit un par mois, dans des lieux situés dans les différentes régions du canton de Neuchâtel. C’est ce que propose le Neuchâtelois Jean Martin Peer et son équipe avec le Festival12, dont le coup d’envoi sera donné ce samedi 1er octobre à la Grange aux concerts d’Evologia, à Cernier. Au menu de cette première soirée, le trio brésilien Hammond Grooves et la chanteuse neuchâteloise Afra Kane.


Les amateurs de jazz de la région connaissent bien Jean Martin Peer, puisqu’il a fondé en 2009 l’Auvernier Jazz Festival, qu’il a dirigé durant onze ans. «J'ai cessé tout engagement au sein du festival au 31 décembre 2019», précise-t-il. Le festival a officiellement été déclaré en faillite en 2021.

A lire aussi: L’Auvernier Jazz Festival, c’est fini

«J’ai quitté le festival parce que je suis devenu papa en mai 2019. Je voulais m’occuper de ma famille», raconte l’intéressé. «Mais après la naissance de ma deuxième fille en novembre 2021, la musique a recommencé à me chatouiller.»

Comme un cirque itinérant

«J’ai beaucoup voyagé dans ce canton et il y a vraiment des endroits incroyables», poursuit le Neuchâtelois. «Chaque concert sera donc organisé dans un lieu différent, un peu comme pour un cirque itinérant. Les produits et la culture de la région seront mis en valeur.» Et pour chaque date, un artiste régional ouvrira la soirée.

Pour cette première année, seuls quatre événements seront organisés. Outre celui de Cernier, les suivants auront lieu à Fleurier le 29 octobre, avec le duo biennois de jazz soul Irina & Jones et le big band du Conservatoire de Neuchâtel, le 26 novembre à l’Heure bleue, à La Chaux-de-Fonds, avec le pianiste classique ukrainien Dimitri Naïditch et le 10 décembre au temple du Bas, à Neuchâtel, avec la légendaire organiste de jazz Rhoda Scott.


Du jazz, mais pas que

La programmation se veut extrêmement large. «Je ne veux pas me limiter stylistiquement, si ce que propose l’artiste a du sens», explique le Neuchâtelois. Il y aura donc du jazz, bien sûr, mais également de la soul, du funk, de la pop, du rap ou de la musique classique. 

Si on peut acheter des billets pour chaque concert séparément cette année, ce ne sera plus totalement le cas l’an prochain. Un abonnement pour l’entier de la saison – vendu 132 francs pour les concerts de cette année et 360 pour l’entier de la saison prochaine – sera proposé. Un sésame pour six événements devrait toutefois voir le jour. Et pour certains concerts, surtout en été, on pourra acheter des billets à l’unité.

Pari sur l’abonnement

Les communes de Neuchâtel, Val-de-Travers et La Chaux-de-Fonds soutiennent financièrement le festival, indique l’organisateur. Val-de-Ruz devrait également suivre.

Le budget du festival se monte à environ 50 000 francs cette année, et 200 000 pour la saison prochaine. Il est prévu que les recettes de la vente des abonnements en couvrent la moitié, ce qui implique que les 300 abonnements devraient trouver preneur. N’est-ce pas un peu optimiste? «D’après mon expérience, c’est tout à fait faisable», estime Jean Marin Peer. «On souhaite que les gens s’engagent.»

Transports publics gratuits

Le festival se veut le plus respectueux possible de l’environnement. «On a mis au point avec une entreprise spécialisée un concept global, qui touche notamment à la restauration, à l’énergie et à la mobilité.»

Concrètement, l’abonnement aux concerts donne le droit à la gratuité des transports publics dans tout le canton le jour de l’événement. Il sera donc d’autant plus recommandé de laisser la voiture au garage.

Infos pratiques

Hammond grooves et Afra Kane, samedi 1er octobre dès 18h à la Grange aux concerts d’Evologia, à Cernier.

En savoir plus: Le site du Festival12