Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Des centaines de places en plus pour les enfants

30 nov. 2007, 12:00

Avec 1,1 million de francs de plus par an et des contraintes en moins, le canton de Neuchâtel veut renforcer dès 2008 l'accueil des enfants hors de leur famille. «Le Conseil d'Etat traduit sa volonté de réformer les structures d'accueil, sans en diminuer la qualité et la sécurité, pour permettre aux parents qui travaillent de mieux concilier vie familiale et vie professionnelle», a déclaré hier Roland Debély, chef des Affaires sociales. Le canton comptera plus de 500 places subventionnées en plus.

Crèches Le Conseil d'Etat dégèle le moratoire sur le subventionnement des structures d'accueil préscolaire et quelques crèches s'agrandiront. Le nombre total de places s'élèvera ainsi à 1565 l'an prochain (+24), dont 1360 subventionnées (+271).

Accueil parascolaire Dès le 1er août 2008, les pouvoirs publics subventionneront les structures qui prennent soin des enfants scolarisés en dehors des heures passées au collège. Cet investissement devrait permettre d'assurer la pérennité d'institutions en difficulté financière et de faire passer l'offre cantonale de 500 à 800 places environ.

Parents de jour L'augmentation de la subvention accordée à l'Association cantonale de l'accueil familial de jour lui permettra de faire passer son offre de 150 000 heures de garde en 2007 à 210 000 en 2008. Par ailleurs, le nombre d'enfants que peut accueillir une maman de jour passera de trois à cinq, dont au maximum trois qui ne sont pas encore en âge de scolarité.

Place et entourage Les structures d'accueil devront désormais offrir un espace intérieur d'au moins trois mètres carrés par enfant, contre quatre jusqu'ici. Cela pourrait permettre, moyennant l'accord des communes, la création de 160 places supplémentaires sans changer les locaux. Les normes d'encadrement minimal sont assouplies, avec notamment une plus grande responsabilité des directrices de structure pour les activités de plein air. Dès le 1er janvier, les titulaires du nouveau CFC d'assistant socio-éducatif seront reconnus comme personnel d'encadrement qualifié.

Financement Le subventionnement cantonal de l'accueil extra-familial passera de 3,9 à 5 millions par an. La charge ne changera pas pour les communes, ni pour la plupart des familles qui pourront déduire fiscalement les frais de garde. Des négociations se poursuivent avec les milieux économiques pour qu'ils participent au financement, et donc au développement, de ces structures. /axb

Votre publicité ici avec IMPACT_medias