De la «Dancing Queen» d'Abba à la petite reine sur les Saars

02 août 2015, 18:46

«Mamma mia!» Non, je ne suis pas en vacances en Italie. Avec femme, enfants et amis, nous chantons à coin la très populaire chanson du très populaire groupe Abba. Dans une ambiance devinez comment? Très populaire. Celle du Tour de France. A Verbier. Mais oui, je suis allé voir les pas copains Contador et Armstrong prendre de la hauteur. Et si l'on excepte la montagne de déchets genre «mains vertes du PMU», ça fait du bien là où ça passe, le populaire!

N'est-ce pas grâce au Front populaire que les classes tout autant populaires ont fait l'expérience des congés payés en parcourant les routes à vélo? Au reste, moi aussi j'ai rallié une fois Verbier à vélo... (Je ne dis pas trop fort qu'un car postal s'est chargé de la montée finale).

Autre souvenir de petite reine: une entrée en contact inamicale avec le bitume. Enfant, je suivais le bus dans lequel se trouvaient des copains. Tel Cavendish (si vous ne connaissez pas le cyclisme, cherchez pas à comprendre), j'étais «à donf». Mon pied aussi, qui quitta la pédale, se glissa entre les rayons de la roue avant, ce qui eut pour effet de la faire cesser de tourner. Et donc de m'arrêter net. Enfin presque, puisque j'ai d'abord pris le soin de passer par-dessus mon engin avant d'aller frapper le sol avec la tête, en ce temps-là dépourvue de casque (c'était il y a un siècle, il y a une éternité, comme le chantait alors le très populaire Joe Dassin). Dans les pommes! Puis dans les bras d'une personne qui me recueillit chez elle. C'était le long de la rue des Saars, à Neuchâtel. Beaucoup d'étés indiens plus tard: merci!