Votre publicité ici avec IMPACT_medias

De l'effet du «coup de piston» sur l'homme transparent

28 sept. 2007, 12:00

Victoire pour les opposants à la vivisection. Grâce aux Japonais, qui viennent de mettre au point la première grenouille transparente. Ainsi, plus besoin de bistouri pour observer les effets du dernier médicament contre le cancer ou les ravages des nouvelles gélules autobronzantes sur l'organisme du batracien. Si on ignore le nombre d'amphibiens sacrifiés sur l'autel de cette révolutionnaire invention, il faut reconnaître que les chercheurs du laboratoire de l'Université d'Hiroshima nous posent une colle? Parce qu'on se perd dans les abyssales perspectives qu'ouvre cette percée décisive. Tiens!, on pourrait mettre de la lumière à l'intérieur, ça donnerait une jolie lampe de chevet? Fascinant. Surtout si on applique le principe au corps humain.

Au fond, après l'homme bionique, l'homme machine, l'Übersexuel et «l'rugbyman», pourquoi pas l'homme transparent? Dès lors, plus de secret. Prenez la Fête des vendanges. Ne serait-il pas jouissif d'observer saucisses, kebab et frites graisseuses s'entasser dans l'estomac de votre interlocuteur, justement en train de vous expliquer que la malbouffe a vécu? Et cet ayatollah de l'air pur, arborant des poumons grisâtres? Sans parler de la descente de l'?sophage par le coup de blanc, de rouge ou de rosé. A Neuchâtel, des générations d'ados se sont explosés avec un breuvage nommé «coup de piston». Imaginez, juste un instant, son effet dans le corps transparent.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias