De l'art (difficile) de rester zen sur l'autoroute des vacances...

02 août 2015, 18:47

Axes routiers surchargés, files d'attente, les vacances nous réservent leur lot de contrariétés... prévisibles. Et pourtant, allez savoir pourquoi, on remet ça invariablement chaque été.

Pour réussir à décompresser envers et contre tous, une seule solution: la zen attitude. Autrement dit, le sage s'efface et l'âne reste sur place. C'est une image, évidemment. Car dans les faits, le chauffard qui vous a dépassé par la droite avant de vous gratifier d'une queue de poisson doublée d'un doigt d'honneur, n'a pas seulement le sentiment de vous avoir laissé sur place... objectivement, il vous a laissé sur place.

L'art d'être cool consiste alors à rester indifférent et à laisser filer l'âne (qui s'ignore) sans broncher. Ça exige un certain effort, du moins au début de la thérapie. Si parfois on veut bien laisser pisser, il n'y a pas de raison qu'on vous souille systématiquement les chaussures...

Eh oui! j'ai beau me répéter que la pisse du chien n'atteint pas le sommet du réverbère, il m'arrive de rechuter. L'autre jour, je me suis fait doubler sur une étroite route de campagne, coup de klaxon et geste exaspéré en sus. Blessé dans mon amour-propre, j'ai klaxonné à mon tour à la croisée suivante, histoire de prendre congé dans les formes... Le gars n'a pas, mais alors pas du tout goûté mon esprit contestataire. Soudain peu pressé, il a rebroussé chemin pour me barrer le passage après un dépassement musclé. «Reste zen», me suis-je dit... un peu tard.