Covid-19: Neuchâtel permet la réquisition immédiate des forces dans les cliniques privées

Face à l’aggravation de la situation sanitaire dans le canton de Neuchâtel, le Conseil d’Etat permet la réquisition immédiate du personnel soignant et des ressources matérielles des cliniques privées. Les capacités d’accueil des EMS peuvent désormais également être sollicitées pour libérer des lits hospitaliers.
28 oct. 2020, 11:33
Les hôpitaux neuchâtelois sont sous pression.

L’augmentation rapide des hospitalisations de patients atteints du Covid-19 dans les hôpitaux neuchâtelois pousse le Conseil d’Etat à prendre des décisions «urgentes et exceptionnelles».

Lors de la séance ce mercredi matin, l’exécutif cantonal a décidé de rendre possible la réquisition immédiate du personnel soignant et des ressources matérielles des cliniques privées pour soulager le Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNE). Les capacités d’accueil des établissements médico-sociaux du canton peuvent aussi être sollicitées pour libérer des lits hospitaliers, indique un communiqué diffusé ce mercredi. Des anesthésistes venus du privé avaient notamment déjà prêté main-forte à l’hôpital cantonal durant la première vague.

Rapport urgent au Grand Conseil

Le RHNE communiquait mardi soir pour indiquer la nécessité de soutiens venus du privé pour tenir le choc. Des recrutements de profils spécialisés, en soins intensifs notamment, sont également en cours. Mardi après-midi, le nombre de patients hospitalisés atteints du Covid-19 dépassait de 20% le pic atteint au mois de mars lors de la première vague de la pandémie. Mardi après-midi, 77 personnes testées positives étaient hospitalisées, dont treize aux soins intensifs.

Par ailleurs, le Conseil d’Etat a adopté un rapport urgent et un décret à l’attention du législatif cantonal. «L’objectif est de créer la base légale nécessaire pour permettre une plus grande mobilisation des ressources sanitaires disponibles dans le canton, qu’elles soient publiques ou privées. Cet objet devrait être traité de manière prioritaire lors de la prochaine session du Grand Conseil, mardi prochain», est-il encore détaillé dans le document de l’Etat.

L’infographie en grand format

par Bayron Schwyn