Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Cindy: la mascotte de Neuchàtoi...

Exemplaire! En recevant hier au Château la petite merveille locale de la «Nouvelle Star», le Conseil d?Etat a vu juste, même s?il sera critiqué pour cet acte de «récupération» d?un élan de popularité dont il n?est ni la cause ni l?enjeu, au moment où la révolte gronde dans la fonction publique...

20 mai 2006, 12:00

Car Cindy n?est pas qu?un phénomène de mode, qu?une voix d?or et un tempérament de feu formaté pour ce qui n?est, finalement, qu?un jeu télévisé où l?on chante.

Cindy, c?est autre chose qu?une émission de divertissement: c?est l?icône vivante et charmante de l?intégration parfaitement réussie de toute une génération d?immigrants en terres neuchâteloises. Le symbole d?un enracinement fort que révèlent son accent évident et cet énorme cercle de sympathie construit autour d?elle par ses amis d?enfance et ceux de sa famille.

Cette année, le canton de Neuchâtel vit à l?heure de Neuchàtoi, une vaste opération riche de 400 événements et 180 manifestations destinés à faire réfléchir les habitants du canton sur leur identité et l?évolution de leur société devenue, au fil des ans, multiculturelle.

Le canton compte officiellement 30% de Neuchâtelois de souche, mais aussi 25% d?étrangers représentant près de 150 nationalités.

C?est à cette réalité que Cindy appartient.

Et que cela plaise ou non, la blonde portugaise aux allures de Heidi moderne est devenue aujourd?hui, par le relais du petit écran, la plus célèbre ambassadrice de Neuchâtel hors frontières!

Si des centaines de personnes, de tous âges et toutes conditions, l?ont accueillie comme une véritable star hier à Neuchâtel, c?est aussi parce qu?elle est la représentation positive d?une battante.

De quelqu?un de volontaire et d?entreprenant qui a osé aller jusqu?au bout de ses rêves, avec le risque d?échouer, de n?avoir été que le brillant jouet d?un système impitoyable qui fait et défait les carrières autant en fonction de l?humeur du moment que du goût du public.

Alors, sachons aussi apprécier l?éphémère... / MSa

Votre publicité ici avec IMPACT_medias