Centre de simulation high-tech mis au point par la HE-Arc Santé pour élèves en soins infirmiers

A Delémont, dans le bâtiment Strate J tout frais tout neuf, la HE-Arc Santé a installé son centre de simulation. Les étudiantes qui font leur Bachelor dans la filière soins infirmiers y apprennent les techniques de traitements sur de faux patients, des robots high-tech.

21 sept. 2016, 14:38
Des robots de pointe servent de faux patients aux étudiants qui font leur Bachelor dans la filière des soins infirmiers au Centre de simulation de la HE-Arc Santé dans le bâtiment Strate J de Delémont.

A Delémont, le Campus Strate J est tout neuf et sent encore le béton frais. Plusieurs formations porteuses d’avenir, soit l’enseignement, la santé, la gestion d’entreprises et l’ingénierie y sont enseignées. Ces formations, dispensées au sein de la Haute Ecole pédagogique BEJUNE et de la Haute Ecole Arc, regroupent plusieurs centaines d’étudiant-e-s, auxquels s’ajoutent le corps enseignant et le personnel administratif.

Le rectorat de la HES-SO haute école spécialisée de Suisse occidentale est également installé à Strate J, contribuant au rayonnement intercantonal de ce pôle de formation tertiaire.

Des robots-patients

Au 1er étage, se situe un centre de simulation de la HE-Arc Santé, plate-forme idéale pour des étudiantes (une majorité de filles, rares sont les candidats masculins) qui suivent leur Bachelor dans la filière soins infirmiers.

Des robots programmés par informatique pour être victimes de crises cardiaques, d'asthme et autres problèmes de santé leur servent de patients. Les apprenantes peuvent se tromper, donc, à l'aise. Il n'y aura pas mort d'homme. "Et commettre des erreurs contribue au processus d'apprentissage", commente Caroline Beeler, professeure chargée d'enseignement HES.

 

Les exercices se font sous l'oeil de caméras et en présence d'oreilles discrètes, alias des micros. Ainsi des professionnels peuvent suivre les élèves dans leurs gestes, entendre leurs commentaires, et ensuite débriefer avec elles sur leurs expériences.

Plus dans nos éditions payantes de demain.