Canton de Neuchâtel: les pendulaires en transports publics toucheront jusqu'à 165 francs

Le Conseil d’Etat veut dédommager, à hauteur d'un million de francs, les pendulaires touchés par l’interruption du trafic ferroviaire entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds en 2021. Les abonnés toucheront un dédommagement allant jusqu'à 165 francs en 2e classe.
29 sept. 2020, 10:41
Les pendulaires seront dédommagés pour l'interruption du trafic ferroviaire entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds du 1er mars au 31 octobre 2021.

C’est un coup de pouce d’un million de francs aux pendulaires du RER neuchâtelois. Le geste commercial sera octroyé sous la forme d’un dédommagement versé aux usagers détenteurs d’un abonnement de transports publics, a indiqué mardi la Chancellerie d’Etat. Le gouvernement suit en cela une recommandation émise par le Grand Conseil, rappelle le communiqué.

Selon nos informations, ce dédommagement atteindra les 165 francs pour le titulaire d’un abonnement général CFF ou d’un abonnement mensuel Onde Verte (5 zones) en deuxième classe (280 francs en première classe). Pour les abonnements 3 et 4 zones, le dédommagement sera  respectivement de 105 et 134 francs. 

L’interruption du trafic ferroviaire entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds en 2021 s’inscrit dans le cadre de la première étape d’assainissement et de développement du RER neuchâtelois. Elle doit pérenniser et mettre au standard double étage la ligne Neuchâtel-Corcelles et maintenir l’exploitation de la ligne historique jusqu’à l’inauguration de la ligne directe à l’horizon 2035.

A lire aussi: Trois gros projets pour le RER neuchâtelois

La fermeture pour huit mois de la ligne ferroviaire Neuchâtel-La Chaux-de-Fonds affectera les usagers, reconnaît l’exécutif cantonal. Outre le dédommagement, le canton a travaillé avec les CFF pour proposer une offre de substitution performante par bus, d’ores et déjà en exploitation en soirée.