Bilinguisme: l’Université de Neuchâtel cherche de jeunes enfants pour une étude

L’Université de Neuchâtel recherche des enfants de 2 ans et demi à 4 ans pour une étude sur le bilinguisme. L’objectif est de comprendre comment le fait de grandir avec une seule ou avec deux langues influence le développement cognitif de l’enfant, mais aussi sa manière d’aborder ses relations avec sa famille et ses amis, ainsi que de vivre ses premières années d’école.

20 oct. 2020, 09:00
Les parents intéressés et dont les enfants répondent aux critères peuvent s’annoncer par courriel auprès de l'université ou sur le site web de l'étude.

Comment le fait de grandir avec une ou deux langues influence-t-il le développement cognitif d’un enfant, sa manière d’aborder ses relations avec sa famille et ses amis ou encore ses premières années d’école? Ce sont ces questions auxquelles cherche à répondre une étude menée à l’Université de Neuchâtel (Unine), en collaboration avec les universités de Bâle, Berne et Würzburg en Allemagne.

L’étude, appelée «Crocodile», vise aussi «à découvrir les facteurs cognitifs et sociaux qui permettent un développement harmonieux dans les deux langues chez les enfants plurilingues».

Les séances consistent en une chasse au trésor avec le crocodile mascotte Sammy, qui guide l’enfant dans des activités langagières et cognitives.

Une chasse au trésor

A ce titre, le Babylab, à Neuchâtel, recherche actuellement une centaine d’enfants de 2 ans et demi à 4 ans, bilingues français-italien et français-turc, ainsi que des monolingues français prêts à prendre part à quatre séries de tests. «Les séances consistent en une chasse au trésor avec le crocodile mascotte Sammy, qui guide l’enfant dans des activités langagières et cognitives, telles que pointer des images, répéter des syllabes, etc.», explique l’institution dans un communiqué diffusé la semaine dernière.

A raison d’une tous les six mois environ, elles durent une heure et demie au maximum et peuvent avoir lieu au domicile de l’enfant ou à l’université.

Les parents intéressés et dont les enfants répondent aux critères peuvent s’annoncer par courriel à baby.lab@unine.ch ou sur le site internet de l’étude. «Un dédommagement pour la participation et les frais de transport est prévu, et un cadeau attend l’enfant à la fin de chaque séance», glisse l’Unine.

En savoir plus : le site web de l'étude "Crocodile"

Les bébés aussi concernés

Deux autres études sur le développement langagier se préparent à l’Université de Neuchâtel pour les enfants encore plus jeunes. Le projet Clap compare le développement de bambins de 6 mois à 3 ans grandissant dans des milieux monolingues et bilingues.

«Une autre recherche doctorale s’intéresse plus spécifiquement à la manière dont s’apprend le sens des mots chez les bébés de 14 à 24 mois et les primates non humains», détaille l’institution. «En ce moment, une dizaine d’enfants pour chacune de ces études sont également recherchés. Les parents intéressés peuvent adresser leur demande à baby.lab@unine.ch.»