Baxter envisage une scission, menaces sur Neuchâtel

Baxter International va se scinder en deux sociétés. Le groupe pharmaceutique américain va ainsi tourner le dos à ses activités dans les dérivés sanguins, qui disposent notamment d'un centre de production à Neuchâtel.
07 août 2015, 13:32
L'usine Baxter se trouve sur le site de Pierre-a-Bot, sur les hauts de Neuchâtel.

Date:  28.7.2003
Photo: Richard Leuenberger

L'une des nouvelles sociétés sera centrée sur les biotechnologies, l'autre sur le matériel médical. L'opération devrait être bouclée à la mi-2015, a indiqué Baxter ce jeudi.

La nouvelle société active dans les dérivés du plasma sanguin et les traitements contre les maladies du sang - domaine dans lequel le site de Neuchâtel est actif - sera indépendante de Baxter International, qui tourne ainsi le dos à ses activités d'origine. Cette société a réalisé en 2013 un chiffre d'affaires de 6 milliards de dollars (5,3 milliards de francs), selon le groupe.

Le futur Baxter rassemblera pour sa part les activités actuelles du groupe dans l'appareillage médical. Cette division a beaucoup grossi depuis l'acquisition du suédois Gambro en 2013. Elle génère des ventes annuelles dépassant 9 milliards de dollars (8 milliards de francs).

Les deux divisions continueront d'opérer ensemble jusqu'à la conclusion de l'opération, a expliqué une porte-parole de Baxter. Une grande partie des employés - 61.000 dans le monde - continuera de travailler ensuite pour l'une ou l'autre société, a-t-elle ajouté sans en précisé le nombre.

Décisions ces prochains mois

Le groupe emploie 1125 personnes en Suisse, dont la majorité sur le site de production de Baxter BioScience à Neuchâtel, a indiqué la porte-parole. «Les décisions concernant les collaborateurs seront prises ces prochains mois», a-t-elle poursuivi.

Le nom de la nouvelle société biotechnologique reste à déterminer. Elle sera conduite par Ludwig Hantson, un transfuge de Novartis, qui dirige depuis 2010 la direction «BioScience» de Baxter. Quant à Baxter International, il sera dirigé par l'actuel PDG du groupe Robert Parkinson.

En Suisse, Baxter possède également son siège social pour l'Europe, l'Afrique et le Moyen-Orient. Il se situe près de Zurich. Le groupe compte également deux sites, au Tessin et dans les Grisons.