Battue en Albanie, l'équipe de Suisse de basket doit gagner mercredi

02 août 2015, 18:47

L'équipe de Suisse a entamé de manière catastrophique sa phase retour du championnat d'Europe de Division B en s'inclinant 76-73 en Albanie malgré le retour de Thabo Sefolosha sous le maillot national. Les Helvètes n'ont désormais plus qu'une chance théorique de se qualifier pour les barrages. Prochaine étape mercredi avec la réception de Chypre à Neuchâtel (20h45). 

A Korça, la Suisse avait pourtant tout pour bien faire face à une équipe qu'elle avait battue il y a douze mois au Tessin. Menant de six points à la mi-temps (36-30), les hommes de Sébastien Roduit avaient plutôt bien débuté cette rencontre malgré un Thabo Sefolosha peu inspiré (14 points, 3/11 aux shoots). Mais la deuxième période a permis aux joueurs des Balkans de revenir au score par l'intermédiaire de Karaj qui a parfaitement montré la voie à ses coéquipiers. 

«Après être relativement mal rentrés dans le match mais, nous sommes revenus au score pour passer en tête à la mi-temps, analyse Sébastien Roduit. L'équipe a très bien joué durant le deuxième quart-temps et les premières minutes du troisième en prenant près d'une dizaine de points d'avance. Peut-être a-t-on pensé trop vite que ce serait facile. C'est en tout cas un sacré coup de bambou qui nous est tombé sur la tête.» 

Coûteuse indiscipline 

Alors que les deux équipes effectuaient un chassé-croisé incessant, les Helvètes ont accumulé les fautes et David Ramseier est sorti pour sa cinquième à 2'43'' de la sirène finale. Une mauvaise nouvelle ne venant jamais seule, Thabo Sefolosha a également été contraint de s'asseoir au bout du banc à 1'37'' du terme de la rencontre, laissant ses coéquipiers se débrouiller tout  seuls. Cerise sur le gâteau, Oliver Vogt a écopé de sa cinquième faute à une trentaine de secondes du terme de la partie et les Suisses ont dû négocier la fin du «money time» sans trois titulaires. 

Les Albanais n'ont pourtant pas livré une rencontre digne d'éloges dans leur salle. Malgré une certaine adresse aux tirs, les joueurs locaux ont manqué la bagatelle de 13 lancer-francs (20/33) sans que les Suisses ne parviennent à en tirer profit. A trois secondes de la sirène finale, Gjonaj ratait l'occasion de donner quatre points d'avance à son équipe depuis la ligne fatidique. Las,  Vladimir Buscaglia n'en profitait pas en manquant le dernier tir à trois points au buzzer pour tenter d'arracher la prolongation.  

Faux-pas roumain 

La journée avait pourtant très bien commencé avec une  surprenante nouvelle en provenance de Chypre. A la lutte pour la deuxième place synonyme de barrage avec la Suisse, la Roumanie s'est inclinée 78-69 face aux insulaires qui rejoignent ainsi Roumains, Suisses et Albanais au deuxième rang derrière la  Biélorussie. «On n'était pas au courant de cela durant la rencontre», a confirmé Sébastien Roduit. Si la place de dauphin est toujours accessible, elle ne sera peut-être pas suffisante pour être synonyme de barrage. En effet, seuls les deux meilleurs deuxièmes des trois poules disputeront la phase suivante. Dans les deux autres groupes, les Pays-Bas et la Géorgie possèdent actuellement un meilleur bilan. 

«Avant, on ne maîtrisait pas grand chose mais désormais, plus rien ne dépend de nous, regrettait le sélectionneur national quelques minutes après la défaite. Ce qui compte désormais c'est de se projeter dans l'avenir pour construire un groupe. Cela prend plusieurs années pour se faire et j'espère que les joueurs ont la force mentale pour y parvenir. Les défaites sont bonnes si l'on sait en tirer des enseignements.» 

Si théorique soit-elle, la chance d'arracher cette deuxième place est toujours présente et les joueurs de Sébastien Roduit se devront de se reprendre dès mercredi face à Chypre à Neuchâtel. Dans la salle de la Riveraine, Thabo Sefolosha et ses partenaires auront bien des choses à se faire pardonner et auront sans doute à coeur de prouver que ce faux-pas albanais n'était qu'un accident de parcours. En espérant que ce ne soit pas trop tard. /si

Chez les dames

L'équipe féminine a quant à elle remporté son match qui l'opposait à l'Islande 70 à 68 à la Riveraine à Neuchâtel. Les Suissesses rencontreront mercredi le Monténégro. /réd